Bienfaits

www.bienfaits.fr ce sont des aliments listés pour leur intérêt thérapeutique scientifique ou plus empirique. Les fruits, légumes, plantes renferment des bienfaits innombrables et pour certains encore inconnus. Les bienfaits du citron par exemple sont très connus du grand public.
D'autres plantes comme la maca ou la rhodiola sont très appréciées en phytothérapie, elles sont présentées sur
www.bienfaits.fr

Quelques plantes et légumes présentés : thym , romarin , origan , ananas , kiwi ,fruit de la passion , fraise , cerise , kaki , celeri , tomate , pamplemousse, curcuma , persil , ciboulette, maca, ginseng , carotte , chataigne , reine des près , onagre , grenade , noix , miel , thé , thé vert , cacao chocolat...

TOP BIENFAITS
Parmi les toutes les plantes,fruits et légumes qui disposent de bienfaits et de vertus remarquables, certains sont des TOP bienfaits ou dans tous les cas reconnus comme tels. Voici quelques TOP Bienfaits : Les bienfaits du citron Les bienfaits de l'ail les bienfaits du thym les bienfaits du miel les bienfaits de la spiruline les bienfaits du ginseng les bienfaits du curcuma les bienfaits du vinaigre de cidre

Les bienfaits de l’huitre

Les bienfaits de l’huitre

Les huitres regorgent de bienfaits pour la santé.

Les bienfaits de l'huitre

Les bienfaits de l’huitre

Les huîtres sont les membres de la famille Ostreidae. Celle-ci inclut les huîtres comestibles, qui appartiennent principalement aux genres Ostrea, Crassostrea, Ostreola et Saccostrea.
L’huître indigène et originelle des côtes françaises est Ostrea edulis, l’huître plate, appelée « gravette » sur le bassin d’Arcachon ou « belon » en Bretagne. Elle est aussi présente dans le delta du Rhône. Elle subsiste et est toujours produite, quoique très marginalement. Son déclin est dû à la présence d’un parasite : Bonamia ostreae.[2] La variété « pied-de-cheval » est la plus grosse, pesant 300 grammes en moyenne et pouvant atteindre 1,5 kg.

L’huître portugaise Crassostrea angulata, rejetée dans l’estuaire de la Gironde en 1868 par un navire nommé le Morlaisien, a aussi été élevée au cours du XXe siècle en France. Une épizootie l’a entièrement décimée dans les années 1970.

– La majeure partie de la production en France concerne l’huître creuse, ou huître japonaise Crassostrea gigas, importée du Japon dans les années 1970 après la disparition de l’huître portugaise.

– Parmi les autres espèces, on note l’huître olympe (Ostreola conchaphila), l’huître américaine dite de Virginie (Crassostrea virginica) et l’huitre « qui a 60 millions d’années »

Les bienfaits et les vertus de l’huitre : apports de l’huitre

L’huître est un pur produit de la mer et c’est en cela qu’elle est le réceptacle de tous les bienfaits marins. Ainsi, elle a des qualités reconstituantes et thérapeutiques indiscutables. On la prescrivait autrefois comme médicament pour les enfants à la santé fragile. Elle est en effet une source de vitamines, de fer, de cuivre et surtout d’iode, éléments indispensables à l’organisme.

L’huître est très riche en protéines et pauvre en calories (70 kcal / 100 g), en graisses, en cholestérol. C’est un aliment de choix en raison de ses apports nutritifs exceptionnels mais rares dans le reste de l’alimentation.

Elle est connue pour sa teneur record en zinc (6,5 mg / 100 g) et en iode (0,06 mg / 100 g), mais contient aussi un intéressant taux de sélénium (0,06 mg / 100 g), de manganèse (1 mg / 100 g) et de fer (5,8 mg / 100 g). Il faut ajouter à cette liste d’autres oligo-éléments et minéraux tels que le calcium, le meilleur magnésium marin , le potassium, le fluor et le cuivre. L’huitre est une source majeur de magnésium marin assimilable.

L’huître est naturellement riche en vitamines E, B, D, et dans une moindre mesure en vitamine C (l’apport en vitamine C du jus de citron qui l’accompagne souvent est négligeable). La consommation de l’huître avec le jus de citron a aussi le défaut de détruire presque immédiatement l’essentiel des ressources en vitamine E, contrairement à la consommation nature ou avec le vinaigre souvent préféré au citron par les gourmets (et les nutritionnistes) en raison de son acidité plus faible. Contrairement aux idées reçues, le citron n’a aucun effet sur le niveau sanitaire (il est sans effet sur les éventuelles toxines présentes).

Il est souvent conseillé de ne pas consommer la « première eau » présente dans la coquille à l’ouverture, qui est de toute façon présente en trop grande quantité et contient l’eau d’affinage, parfois un peu de sable désagréable, ou peut être trop salée (dans le cas des huîtres insuffisamment affinées), ou encore contenir un peu de leur eau de lavage (réalisé préalablement à la vente dans une eau légèrement chlorée), ce qui en masque ou dégrade le goût (de plus cette eau a plus de chance de contenir encore les micro-algues vivantes, si leur lavage n’a pas suffi, les toxines produites par ces algues étant à l’origine des désordres digestifs) : une fois ouverte, et vidée de cette eau, l’huître encore vivante exfiltre en une ou deux minutes une eau purifiée suffisante pour apprécier sa consommation et très riche en éléments nutritifs et sels minéraux facilement assimilables.

Bienfaits de l’huitre – vertus huitre – sels mineraux huitre – santé huitres – oligo elements huitres – bienfaits des huitres – belon – marennes

Laisser un commentaire